jeudi 26 février 2015

Les doigts sauront peut-être encore




J'ai ouvert le couvercle

Tiré la chaise un peu plus près
et laissé faire les mains
qui ne savent plus guère,
Depuis si longtemps la poussière.

Mais parfois , 
de la boite à secrets
quelques fragments surgissent
Alors se taire.












samedi 21 février 2015

La jupe de ses rêves








C'était dans un tas .

Le vide-grenier du Samedi bravait le crachin et il n'y avait pas grand monde sur la place . 
Elle passait comme ça , histoire de dire.
Elle ne pouvait pas s'en empêcher , la fouine c'était pour elle comme une friandise , pas besoin d'en rajouter .
Ses étagères et cintres étaient pleins de ces vêtements improbables , sans style particulier, qu'elle avait achetés 1 ou 3€ maximum, juste une couleur qui lui avait accroché l’œil au milieu d'un monticule en vrac . Certains étaient devenus fétiches , indispensables , d'autres attendaient les kilos en moins , ou une occasion spéciale , 
mais le meilleur du lot était ce blouson d'homme Levis super abîmé aux poignets mais collector à fond.
Tout l'hiver sur son dos .
Quand on commence à fouiller du bout des doigts , à tirer une manche , soudain les trucs du dessous émergent c'est magique et là : CRASH!
le velours pourpre d'une veste hélas trop petite ou le coton épais d'une robe vieillotte pleine de petites pressions.
 Alors on s'y met vraiment , on pose son sac , on s'accroupit posément malgré la pluie qui commence . 

Une jupe.

Elle ne met pourtant jamais de jupe.
Pas ce genre là du moins .

Une jupe de patineuse .
Il manque un bouton.

La taille élastique 
Mais ça sera trop petit c'est évident
Et pourtant.
Elle trouve dans sa poche 1€.

Les rêve n'ont pas de prix.

Elle va se servir enfin du vélo elliptique que son fils lui a installé dans la chambre du fond .

Avec un collant en laine framboise et les boots noires  , la jupe serait...

Elle aime les chips , ça ne va pas avec l'esprit elliptique

 En fait elle est toujours en pantalon
D'ailleurs , celui en velours rouge magnifique qui lui va super bien malgré les 5 kilos à perdre, elle l'a trouvé comme ça , sur un tas , pareil pour le jean Mango , elle a du simplement sortir sa machine à coudre pour raccourcir un peu et faire joli avec une surpiqure .

Alors franchement cette jupe...

Il doit y avoir un truc , forcément
Elle a du appartenir à une fée

C'est un signe
Elle croit aux signes

La fée des montagnes qui glisse pleine de grâce sur le lac gelé,
Le crissement des patins étincelants
Une jambe tendue , les bras arrondis .
la courte jupe bleue avec tous ses boutons dorés.
Pas un ne manque .

Elle a lavé la jupe 
Demain elle ouvrira sa boite à boutons 
Et remplacera l'absent.

Alors La fée viendra . 



dimanche 8 février 2015

Pensées à l'heure du thé



C'est étrange 
De se dire que 
le Temps s'écoule depuis
La Nuit des temps 

Et nous,
 Juste au beau milieu
du Maintenant ou Jamais 
En un point mouvant 
aussi imprécis
Qu'une tache de soleil
Tremblant derrière la fenêtre
Et qui danse sur le tapis usé,

Posés suspendus

Allant notre petit bonhomme de chemin 
Cahincaha

Quelque part sur cette terre

Dans cette ville

Ou ce village perdu

Inscrits dans ce paysage d'hiver

Ou sur ce quai de gare battu par les vents

Se contenter de vivre

D'être là

Sans penser trop lourd
Trop loin

Juste avancer un pied après l'autre

Effleurer la surface des choses
et caresser les joues fraiches du matin

Même si rien n'a tourné comme on en rêvait enfant
Le chemin existe pour de vrai
Et nous sommes dessus
Avec des aventures passionnantes à vivre :

Incroyables ou minuscules
Ce sont les nôtres

Le livre en temps réel
Pas besoin de l'écrire

Le ciné dans la tête
Bien au chaud dans sa peau 

Le paysage lancé à toute vitesse
Le train dans la nuit

Je crois à la vie rêvée des anges,
Au secret des cailloux semés 
Au bord du lac des cygnes blancs..

Alors
Je tricote les fils changeants
pour relier et connecter 
Fil ténu
Qui prendra la forme de nos envies
Le pouvoir est dans nos mains

Jeter la pelote sur la route
et
La suivre .....

Il y aura bien tout au bout
Un endroit
Un lieu
Une maison chaude
Ou frapper 
A l'heure du thé...










 




mardi 3 février 2015

Au bord du lac



C'était encore en Janvier, nous avions décidé de partir vers une frontière pas si lointaine, de l'autre côté des montagnes , avec le risque de traverser des contrés enneigées .



 Ce qui fut d'ailleurs le cas ... 

Mais à l’arrivée , à l'autre bout du tunnel, tout était sec,
L'accueil délicieux  
Nous avons posé nos bagages sur le parquet blond de l'appartement baigné de lumière et sommes partis vers un spectacle époustouflant , dans un lieu magique , à nul autre pareil, et que nous aimons de plus en plus....
 Théâtre "jeune public" ne signifie nullement "réservé aux enfants",
la programmation s'adresse à tout public en capacité d'émerveillement , donc l'âge ne fait rien à l'affaire..
 

cliquez sur ce lien

Nous avons découvert une mise en scène pleine de surprises visuelles et musicales..
une histoire à faire frémir de plaisir !
Un conte fantastique 



big-histoire



 http://www.amstramgram.ch/wp14/wp-content/uploads/2014/06/HdS_1-1%C2%A9Marc-Vanappelghem.jpg












La nuit fut ensuite peuplée de chimères et de rêves , tels qu'on en fait lorsqu'on dort ailleurs que chez soi
L'imaginaire se déploie ..
 









 Le lendemain , par un ciel lumineux nous avons traversé le lac , grand comme une mer , 
sur "la Mouette" 














 Bravant le froid nous avons longé le ponton jusqu'aux bâtiments 
des

cliquez sur ce lien


 Imaginez un endroit où à toute heure ,on peut  trouver de quoi se réconforter et réchauffer à moindre coût ... une sorte de cantine associative géré par une équipe militante et passionnée 
Soupe délicieuse , longues tables dans un local  accueillant ,
chaleur et convivialité ..
tout à fait à l'opposé de ce que s'imaginent de Genève nombre de personnes  .
en été , ce lieu est une plage populaire , et la cantine permet de se restaurer en plein air , toujours à prix modique.
Des évènements artistiques et poétiques s'y déroulent 























 Un week-end trop court ..







 Retour en feuilletant les paysages ...









A quand la prochaine visite????


En attendant..pour le plaisir,
Cette magnifique chanson ,
Transmise par Andiamo ( voir commentaire)
que je remercie infiniment ,
 car cette chanson méconnue de Marie laforêt
 est une perle...



Marie Laforêt - Genève... Ou bien (1993)  
cliquez sur le lien

l'interview audio précédant la chanson
provient de l'émission Pollen , de J-Louis Foulquier
en 1995 ,sur France.Inter



dimanche 25 janvier 2015

Tricoter = Respirer = Sourire avec les doigts




Travailler de ses mains 
Aide à garder la Joie
en soi
et pour les autres..





 Porter de la couleur 
Pour s'armer contre le froid du monde






Revendiquer une certaine excentricité
empêche de vieillir dans sa tête

Et permet d'échapper à la morosité...








Je vous laisse , 
je retourne manier les aiguilles près du poêle ,
Le mistral est effrayant aujourd'hui!
Mieux vaut rester au chaud!




samedi 24 janvier 2015

Couleurs du ciel





 Ce 1er Janvier dernier
Le ciel du retour était d'une splendeur incroyable..



































































Nul ne pouvant jamais prévoir l'imminence du chaos...

Se fondre dans cet infini paysage

 La Nature nous ouvre le cœur à la Beauté  .


 Goûter la saveur fugace de ces couleurs intenses

Et suaves

Délices de loukoums,


 Essence de rose 


Pétales de miel

Bel Orient des légendes ..










lundi 12 janvier 2015

La Musique sauvera le monde....



Pour Drora
qui adorait ces musiques mélangées,
Pour tous les enfants du monde

Dansons 
Dansons
Pour conjurer la haine.
 

Jouons , chantons,
 pour ne pas sombrer

Pour toutes les couleurs chatoyantes
Qui font notre humanité