dimanche 18 mai 2014

Lumière






petit morceau d'un futur tableau irrespectueusement modifié







L'espace d'un instant
La porte s'ouvre sur un soleil de Juin
Les yeux accrochés haut perchés
Une main se pose juste comme ça
A l'endroit 
A l'envers
Sur le toi
Sur les cils 
A contre jour
D'un possible amour



Et la musique emporte les pas dansés
Un peu plus loin qu'il ne faut
A l'envers 
A l'endroit
Sur la mer
Sur la joue
De soie
Du je
Qu'y puis-je
Si la porte.....








8 commentaires:

  1. Merveilleux...ton billet chante et fait étrangement écho au mien, par la sublimation d'un sentiment unique et éternel.
    Harmonie parfaite du texte, du dessin et de la musique.
    Clap clap clap!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh oh! Mademoiselle Veille Tard , la nuit est à nous!!!
      bises!

      Supprimer
  2. Réponses
    1. un petit "entre-deux"
      bonne semaine, Manouche

      Supprimer
  3. Réponses
    1. merci mon cher!!
      Au fait , cet Automne nous montons jouer "Les filles rouges "à Suresnes...le 5 Octobre...
      à diffuser auprès des franciliens pouvant apprécier ....je donnerai des infos plus précises le moment venu..
      Je pars illico en répétition spectacle avec des CP ( sur le thème des légumes et jardins)

      Supprimer
    2. Suresnes ? Ma fillotte habite à Chaville même pas besoin de plier la carte, les deux villes se touchent ! Le 5 octobre anniversaire de l'une de mes petites fillottes ! Comment oublier !

      Supprimer
    3. oh oh!!!!
      et bien ce sera peut être une occasion rêvée pour faire connaissance en vrai!!

      Supprimer

Une petite trace de votre passage...Merci pour vos visites !