dimanche 24 mars 2013

Un peu plus sur TATANKA IYOTANKA....



Suite aux commentaires des uns et des autres ,
j'ai eu envie d'en savoir plus 








J'ai trouvé l' article copié ci-dessous
ICI 




Sitting Bull, chef Sioux
Sitting Bull, « homme médecin » respecté, fut le dernier grand chef Sioux à s’élever contre les Blancs Américains. Il mourut assassiné dans une réserve.


Le grand chef Sitting Bull (Taureau Assis, son nom indien étant « Tatanka Iyotanka ») serait né aux alentours de 1834, à Grand River dans l’actuel état du Dakota du Sud. Très vite, il ressent très mal l’invasion des terres Indiennes par les colons américains et participe aux guerres des plaines en 1860 en menant un raid contre Fort Bufford en 1866.
Nommé chef et chaman-médecin des Sioux Hunkpapas en 1867, il est forcé, deux ans plus tard, d’accepter le déplacement de son peuple, cela étant prévu au traité de Fort Laramie en 1868 dans le Wyoming. Mais les Américains ne respectent pas le traité et veulent réduire les espaces alloués aux Indiens. Sitting Bull provoque alors le soulèvement des Sioux qui sont rapidement rejoints par les Cheyennes.
C’est la grande bataille de Little Big Horn, un cruel échec pour les armées américaines. Pendant la bataille, Sitting Bull est resté à l’arrière car en tant qu’ « homme médecine Lakota », il est chargé de soigner les blessés. Ce sont deux chefs de guerres qui mèneront les guerriers : Crazy Horse et Gall pour protéger les droits des tribus.


Poursuivi par l’armée, Sitting Bull est obligé de s’enfuir au Canada pour éviter les représailles mais accepte de se rendre et de rentrer aux Etats-Unis en 1881. En effet, l’hiver est particulièrement dur cette année-là et le reste de la tribu se meurt. Ayant rendu les armes, le fier Sitting Bull, le dernier Sioux à capituler face au gouvernement américain, est alors emprisonné durant deux ans. Relâché, il accompagne alors Buffalo Bill en 1885 dans son Wild West Show, une grande tournée à travers l’Europe.
Revenu aux Etats-Unis, Sitting Bull est envoyé dans la réserve indienne de Standing Rock, entre le Dakota du Nord et le Dakota du Sud. Alors qu’il participe avec son fils « Pied de Corbeau » à la Ghost Dance, culte anti-blanc, des membres de la police indienne l’arrêtent et l’assassinent ainsi que son fils le 15 décembre 1890. Le grand chef n’aura pu être mis au courant du massacre de Wounded Knee.
On retient de lui cette phrase : « Je voudrais savoir les raisons pour lesquelles vous circulez sur nos pistes. Vous effrayez les bisons, et nous avons besoin de chasser dans ces endroits. Je désire que vous vous retiriez de ce pays. Si vous refusez, de nouveau je vous combattrai. Je veux que vous abandonniez le terrain avec toutes vos affaires et que vous retourniez en arrière. Je vous parle en ami »… Les « amis » ne repartiront jamais…



Une vidéo bien faite
Qui relate la bataille de Little Big Horn






Et une autre qui raconte la résistance Kiowa







Après ces documents
Je regarderai les" Western" avec un tout autre regard .....


et voici le livre que j'ai beaucoup aimé,
Qui se passe à cette époque,
 




 En 1839, un jeune médecin idéaliste, Rob J. Cole, s'est installé dans l'Illinois, aux limites du territoire des Indiens Sauks, persécutés, et à qui il vient en aide. Il s'éprend de l'Indienne Makwa, que sa condition de shaman voue à la chasteté. C'est elle qui donnera ce surnom au fïls que Rob aura d'une autre femme, Sarah  Puis elle sera sauvagement assassinée. Rob, mobilisé dans la guerre de Sécession, est contraint de partir et ne reviendra pas. Malgré le handicap de sa surdité, son fils Shaman entreprend des études de médecine afin de poursuivre l’œuvre de son père. C'est à lui qu'il incombera de venger la mort de Makwa.


Je vous le recommande!


 

27 commentaires:

  1. La musique est fantastique! elle colle au sujet, c'est dingue, je suis partie dans la Prairie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai eu beaucoup de mal a trouvé quelque chose d'acceptable, car sur deezer, il n'y avait que des trucs genre relaxation new-âge ( d'ailleurs le morceau que tu écoutes est dans ceux là, les synthés en nappe ne sont évidemment pas de mise!! mais bon, le début chanté psalmodié m'a décidée..;
      c'est difficile d'avoir des enregistrements plus ethnographiques..

      Supprimer
    2. hou là!!! coquille orthographe !!! trouver , er, !! argh!

      Supprimer
  2. Rencontrer Sitting Bull, au bord de la route, sous les arbres en fleurs... la vie n'est-elle pas fascinante ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. effectivement, c'est carrément improbable, et d'autant plus extraordinaire!!

      Supprimer
  3. Ouais hier je l'avais placé en first place !!

    RépondreSupprimer
  4. Réponses
    1. surtout que toute la littérature ciné de la grande époque hollywoodienne va plutôt dans le sens contraire : gentils pionniers attaqués par ces sauvages indiens...

      Supprimer
  5. Réponses
    1. il est terrible de constater qu'à chaque fois que des " + civilisés" s'installent par la force ,
      les autochtones voient leurs droits niés , jusqu'aux pires extrémités!!
      l'homme occidental n'a pas à être fier .....

      Supprimer
  6. Personnellement, j'ai une tendresse toute particulière pour l'histoire des amérindiens et pour leur culture ...
    Connais-tu le livre "Pieds nus sur la terre sacrée" ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il me semble que j'ai entendu parler de ce livre... merci, je vais chercher à la médiathèque !

      Supprimer
  7. Il y a eu Little Big Man, je dirais que ce beau film m'a sensibilisée à la culture indienne aussi.
    Mais je songe souvent à mon arrière-grand père qui a migré au Canada et passait bcp de temps aux Etats Unis ( pas encore ceux que l'on connait !) au temps où les autochtones n'étaient pas encore tous dans les réserves.
    Cela nous parait très loin mais ça ne l'est pas tant.
    Tu as lu les polars que se passent dans les tribus du Sud ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce doit être passionnant de retrouver les souvenirs de cet ancêtre( était ce celui dont tu nous avait évoqué la correspondance )
      non, finalement, ce n'est pas si loin , tout ça ...
      je ne connais pas ces livres ;;
      tu me donneras des précisions??

      Supprimer
  8. Un des musts en bédé sur les indiens, c'est Buddy Longway. Buddy épouse une indienne dans le grand nord canadien et vit à leur manière. Il fait un peu le tampon entre les deux civilisations et bien sûr ça lui amène des ennuis. Le dessin de Derib est superbe et c'est avant tout une grande histoire d'amour !

    RépondreSupprimer
  9. Merci, SF!!
    je vais tacher de le trouver aussi!!
    j'ai remis à la fin de ce billet la présentation du livre que j'ai lu récemment,
    également passionnant !

    RépondreSupprimer
  10. Comment ne pas penser aux sculptures de Ousmane SOW sur Little Big Horn, Sitting Bull et la violence du combat ? si vous ne les avez jamais vues ça vaut vraiment le détour ! et si vous les connaissez déjà retournez y, perso je ne m'en lasse pas...
    Cécile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oooh bonjour Cécile!!
      merci pour ton passage !

      Supprimer
  11. où sont elles actuellement ????
    j'avais vu une expo formidable de ce sculpteur il y a plusieurs années à Marseille
    Merci pour cette citation, cet artiste est exceptionnel!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous on a vu celle sur les Masaïs, dans une salle noire avec quelques pauvres lumières, au Pont du Gard... Grosse claque, ce type est un monument, le sculpteur le plus puissant certainement à l'heure actuelle...

      Supprimer
  12. Ce visage ne m'était pas inconnu, car ma soeur avait un gros bouquin qui retraçait la vie de ce chef indien, mais j'aurais eu bien de la peine à m'en rappeler le nom. Tu as raison, la civilisation indienne reste bien mal connue, mais c'est sûrement le sort des vaincus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi non plus , je ne savais pas mettre un nom sur ce visage ,
      mais il est vrai que la reproduction n'est pas fidèle quoique talentueuse *
      cela aurait pu tout à fait être l'image personnelle de l'âme indienne, vue par l'artiste auteur de cette peinture de plein vent.

      Supprimer
  13. Terrible cette histoire ! Tu vas rigoler, mais quand j'étais enfant j'étais toujours du côté des indiens et je me souviens avoir hésité à endosser le rôle d'Aigle Noir ou Perle de Rosée...
    Merci pour tous ces compléments d'information!
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. petite, j'aimais me déguiser en cow-boy, étant du genre "garçon manqué"
      mais plus tard, j'ai plutôt adhéré à la cause des indiens autochtones

      Supprimer
  14. J'avais beaucoup aimé le film Danse avec les loups qui raconte aussi cette histoire d'un Visage pâle qui s'éprend d'une femme élevée par une tribu indienne;Il déserte l'armée pour vivre avec les indiens, une vie libre et près de la nature et on connait la fin !J'aime bien le début de ton morceau musical avec ces chants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, mais la suite de la musique, comme tu l'as certainement constaté est un peu trop "édulcorée" à mon goût!!
      Danse avec les loups m'a également beaucoup émuue..

      Supprimer

Une petite trace de votre passage...Merci pour vos visites !