mardi 27 novembre 2012

De Guingois








Je me suis toujours dit 
que rien n'était jamais définitif

"Être arrivé"
 
Quelle horrible formule!

Ça voudrait dire 
qu'ensuite,
Plus besoin d'avancer,
On sait , 
Une fois pour toutes
Qu'on est 
"dans la bonne case"!

Très sécurisant pour ceux
Tout autour,
qui adorent savoir:

 Qui est qui

Qui fait quoi 

Pour combien

Avec qui 

et pourquoi..




En ces périodes d'incertitudes tous azimuts ,
N'est il pas plus oportun
D'avoir le pied marin
Tout en étant du signe du taureau,

 De garder la ligne de flottaison
 en adéquation
avec gros temps 
et avaries éventuelles.

Picorer à tous les râteliers.

Découvrir que le dilettantisme
Peut un jour où l'autre
Devenir tremplin pour ailleurs.

Échapper aux listes

Se faufiler entre les mailles

C'est mon actualité

Ma jubilation


Marcher de guingois

Avoir les idées
et les envies 
Qui tanguent,
Qui penchent
Pour prendre la tangente
 
Sautillent

Et glissent 
Entre les lignes



Laisser couler 

 La vie en soi.

Pendre ce qui vient
Au fur et à mesure   

 
Une évidence .



Bien moins fatigant!


    
 
 

10 commentaires:

  1. Avoir du temps libre c'est enfin laisser tout émerger ( le bon et le moins bon) c'est la créativité comme un poisson qui remonte en surface et fait des bulles
    Et se dire " c'est possible " ne plus être écrasé par le temps et les cadres fixé. Décrochez !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je me demande comment je vais avoir l'envie et le punch pour rembrayer en janvier!!! on prend vite le pli du non-bousculage....On verra bien, chaque chose en son temps!

      Supprimer
  2. Mais bien plus amusant! Il est parfois difficile de casser le rythme, mais une fois que c'est fait, plus question de se laisser rattraper par la folie collective. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. voir réponse sur le com ci-dessus.... Oui, , quand le rythme est carrément changé, ce n'est plus la même chanson...

      Supprimer
  3. Parti de rien, pour arriver à pas grand'chose : je n'ai pas de mercis à dire...

    (Pierre DAC)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, ne compter que sur sa pomme, ça rend libre!

      Supprimer
  4. J'adooore tes chemins de traverse, Crouk!
    Tu m'as rappelé la chanson de Graeme AllWright "Petites boites"...
    et vive l'imprévu, l'anti-conformiste et le non-conventionnel!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bien d'accord, mais après, je fais comment????
      ce sont mes grandes cogitations du moment....
      Je voudrais développer mon free-lance ....je réfléchis...

      Supprimer
  5. C'est une qualité que je n'ai pas. Je suis beaucoup trop anxieuse pour pouvoir supporter l'idée de ne pas être sûre.

    RépondreSupprimer
  6. moi, c'est d'être trop sure et coincée dans les trucs obligés qui me terrifie au bout d'un, moment: l'envie de hop! faire un petit pas de côté.

    RépondreSupprimer

Une petite trace de votre passage...Merci pour vos visites !